Mot-clé - Anecdotes

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 29 avril 2016

Poésie(s)

Marion, six ans, dans la voiture qui la ramène du centre de loisirs, en allant chercher sa soeur. La radio passe "La maladie d'amour" de Michel Sardou et je me laisse aller à chantonner les paroles, tout en écoutant le récit de la fête pour la fin des vacances, "avec des ballons et aussi, nous les grands, on a fait une chasse pour trouver le trésor !"...

Et puis tout d'un coup elle s'arrête dans son récit...
- Mais ça veut dire quoi ces mots, "la rivière insolente" ?
- ... "qui unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris"... C'est une image... Pour dire que tout le monde peut être amoureux...
- Mais ça n'existe pas !
- Oui, c'est une image, une métaphore[1], c'est de la poésie...
- C'est bizarre, quand même...
Pensant avoir trouvé une bonne image, j'ajoute :
- C'est comme la souris verte, ça n'existe pas...
- Ben si, ça existe les souris !
- Oui mais les souris, ça n'est pas vert...
- Mais siiiiiiiiiiiiiiiiiiii... C'est quand elles sont malades !

Et là, forcément, j'ai éclaté de rire :-D

Note

[1] J'utilise des mots compliqués si je veux, d'abord...

lundi 29 mars 2010

L'importance du contexte !

En rentrant ce soir à la maison, ma fille me demande de l'eau. "Un g'aaaaaand ve'e, j'ai t'ès t'ès soif !" me précise-t-elle. Je dépose sa petite soeur, me dirige vers la cuisine et m'apprête à lui servir un grand verre d'eau, mais pendant ce temps, elle a ouvert le placard où sont rangés les verres... Et me dit, avec un sourire jusqu'aux oreilles "Dans la tasse avec Bou'iquet !", me tendant ladite tasse... Je n'ai pu m'empêcher de rire. C'est certainement bien meilleur de boire dans une jolie tasse que dans un bête verre, fut-il grand !

Suite de soirée, appel de ma grand-mère en détresse sur son ordinateur. Elle ne parvient pas à lire ses mails, malgré mes instructions qu'elle a soigneusement notées lors de mon dernier cours. La description qu'elle me fait de son écran me donne des indications suffisantes pour que j'imagine le point épineux. Je lui précise alors où cliquer pour afficher le message voulu.
"Je clique à gauche ?" me demande-t-elle.
- Oui, le bouton gauche.
Mais le résultat n'est pas vraiment celui attendu : c'est le résultat d'un clic droit de la souris. Je pense à une mauvaise manipulation d'une personne débutante (à 82 ans, elle est en droit d'avoir quelques hésitations !), et insiste sur le fait de cliquer avec le bouton gauche... Même punition. C'est alors que l'explication me vient en tête, c'est un peu gros mais...
- Dis-moi, le fil de la souris, il est dirigé vers le haut ou vers toi ?
- Vers moi, pourquoi ?
- OK, alors tu retournes la souris, tu mets le fil vers le "haut", et tu vas cliquer avec le vrai bouton gauche...
Bizarrement, sa souris fonctionnait mieux, elle m'avait dit un peu plus tôt avoir des difficultés à "amener la flèche en haut à droite"...