mercredi 24 janvier 2018

Bonne année ?

Comme souvent quand Noël s'est fait proche, le temps s'est accéléré... Dans mon calendrier de l'Avent, Malachie a rejoint Jean-Baptiste avant que j'aie eu le temps d'écrire la suite, et ce calendrier a un petit goût d'inachevé. Pourquoi pas, après tout ? Accepter de ne pas avoir fini, admettre ma faiblesse, et remettre à ce Sauveur qui vient de naître, l'honneur qui lui est dû... Me souvenir que sans sa Grâce, je ne peux rien terminer.

Nous voilà, presque sans l'avoir senti, dans une nouvelle année civile. Redémarrer ? Recommencer ? Il me semble que c'est davantage un espoir pour une nouvelle période, plutôt qu'une remise à zéro. Je souhaite "bonne année" en me posant des questions : est-ce que je suis sincère en le disant ? N'est-ce pas prétendre à un rôle prophétique que je me sens bien loin d'assumer ? Ou bien, comme les spécialistes en œnologie, envisager une bonne année comme on espère un bon vin ?

Mon "bonne année" se fait un peu mécaniquement, sans trop y croire. Trop de choses qui ne collent pas assez, déjà, pour que le qualificatif de "bonne" ne me semble pas juste. Et puis, le bon à venir, je voudrais le souhaiter à ceux qui m'entourent tous les jours. Finalement, je mets bien plus de sourire et de conviction dans mon "bonne journée" que dans une "bonne année".

Alors, bonne journée, à toi qui me lis ! Bonne journée, pour les 365 jours à venir ! :-)

mardi 19 juillet 2011

Quelle journée !

On dirait une journée comme les autres... Un lundi matin, se lever, aller travailler...

Mais... Ce jour-là, les sourires se font plus fréquents à mon égard... Les yeux s'illuminent, les souhaits s'accumulent... Mon téléphone ne cesse de sonner, appels, messages... Ma boîte mail est également plus remplie que d'habitude... Photos, messages, liens...

Merci.
Merci à tous, mes amis, pour cette belle journée.
Merci mon Dieu, pour tout cela.
Merci pour la joie, la vie, l'amour...
Tous les jours !!!

Love will hold us together...

mardi 22 mars 2011

Que vive mon âme à te louer !

Comme un écho en positif de mon parcours "au désert" pendant un mois, c'est maintenant un véritable état de grâce... Comment dire ? Une idée très nette que le monde est beau, que Dieu veut notre bien, quoi qu'il se passe. Pas un monde de bisounours, mais un monde où la foi soulève des montagnes !

Pourtant autour de nous, il y a de quoi faire peur : séisme au Japon, risque nucléaire, guerre engagée en Libye, troubles un peu partout en Afrique noire, au Maghreb, au Moyen-Orient, persécutions contre les chrétiens au Pakistan, en Chine, en Egypte...

Mais Dieu est là, l'Esprit est capable de libérer tout le bien en nous, et je veux louer, bénir Dieu pour cette grâce. Le temps de louange pour lequel j'étais "comme par hasard" à l'heure hier midi, alors que je ne l'avais pas prévu, était parfaitement ajusté à mon esprit à ce moment...

Je voudrais vous partager ce texte de Soeur Myriam, diaconesse récemment disparue :

De nature et de grâce

Il est des hommes qui sont paisibles de nature.
D’autres le sont par grâce.
Il est des hommes qui sont doux de nature.
D’autres le sont par grâce.
Il est des hommes confiants de nature.
D’autres le sont par grâce.
Il est des hommes au cœur simple et c’est par nature.
D’autres le sont par grâce.
Il est des hommes patients de nature.
D’autres le sont par grâce.

Mais
Il y a des hommes, il y a des femmes qui supportent la Passion de Jésus, et c’est toujours par grâce.
Il y a des hommes, il y a des femmes qui se mettent debout et ressuscitent, et c’est toujours par grâce.
Il y a des hommes, il y a des femmes qui sont comme un sourire de Dieu, et c’est encore, et c’est toujours par grâce.

Soeur Myriam, Prenez la paix, Desclée de Brouwer, 2002